Histoire de succès de la région de Kalouga

Aujourd’hui la région de Kalouga est une des régions de la Russie les plus économiquement développées. La région s’installe en position de leader par son accroissement industriel, par les investissements par tête, par augmentation des revenus disponibles de la population et par le niveau annuel des technologies modernes mis en production. Il y a quinze ans la région de Kalouga était une province survivant à cent pour cent par les dotations fédérales adjacent aux abords Sud-Ouest de l’agglomération de la capitale. La région a su parcourir un chemin de la région dépressive jusqu’au territoire avec des meilleurs conditions pour le développement de tout business non seulement grâce à sa position géographique propice.

 

La politique actuel et intelligente d’investissement, l’administration de haute qualité et le programme de patronage des  industries traditionnelles professionnellement conçu sont à la base de cet accroissement.

 

Parmi les avantages compétitifs il faut nommer l’initiative d’installer des entreprises de production dans des parcs industriels at dans la zone économique spécialisée “Lioudinovo”, les bénéfices fiscaux et l’appui intégral administratif par le système des instituts de développement bien établis. Le développement par clusters a été déterminé en tant que idée principale pour promouvoir la compétitivité et le développement économique.  

 

Des clusters automobile, pharmaceutique, transport et logistique, touristique, d’agriculture et IT cluster sont en développement intense dans la région de Kalouga. Le cluster automobile a un rôle à part dans ce liste. Il est parmi trois leaders des centres automobiles Russe par le volume de production. Il y en a des entreprises Russes et étrangères. Le noyau du cluster est représenté par trois producteur OEM: Volkswagen Group Rus, Peugeot-Citroën Mitsubishi Automotive at des entreprises Russe du groupe Volvo. Juste par le cluster automobile, notamment par l’ouverture de l’usine Volkswagen l’histoire de l’économie nouvelle a commencé étant un point pivot dans la transformation de la structure industrielle. Les leaders mondiaux de l’industrie pharmaceutique sont présents au sein du cluster pharmaceutique, qui est devenu la base pour le développement de l’industrie de la connaissance: Berlin-Chemie/Menarini, Novo Nordisk, AstraZeneka, Nearmedic, Sphera-Farm etc. Villages de fret Vorsino et Rosva sont des projets clés dans la formation de cluster de transportation et de logistique. Autre ligne important est la rénovation de deux aéroports internationaux Kalouga et Ermolino. Au sein des clusters industriels les centres de formation sont ouverts, des entités de recherche sont en voie de développement, le niveau de compétitivité est amélioré de tous les secteurs y compris de ceux fournissant des services différents.  

La région est orientée vers la formation de l’économie multisectorielle ce qui signifie l’économie efficace. Des usines des groupes internationaux majeurs y fonctionnent: Samsung, General Electric, Continental, Nestlé, L’Oréal et autres. Des entreprises représentants les secteurs d’économie traditionnelles – fabricants des générateurs à turbines, des turbines motrice, matériel ferroviaire, matériaux de construction, électronique, optique et plusieurs autre matériel sont en développement actif. Des productions de hautes technologies apparaissent, visant des recherches et développements dans des domaines différents allant des technologies nucléaires, aviation et aéronautique jusqu’à la nano-méchanique et le traitement de l’eau.  

 

Ainsi l’orientation économique adoptée il y a quinze ans a fait ses preuves. La nouvelle politique économique a permis d’accéder au niveau d’indépendance financière, de créer les conditions pour le développement de hautes technologies, de bâtir l’environnement infrastructurel et social qualitativement nouveau. 

  

Aujourd’hui la région de Kalouga a des challenges nouveaux, qui vont déterminer le développement social et économique ultérieure.  Les lignes clés de ce travail sont réingénierie des productions traditionnelles, l’approfondissement des processus d’intégration, l’appel aux investisseurs nouveaux et  la propagation des intérêts des investisseurs présent, le support aux petits et moyens entreprises, la modélisation des conditions pour l’accroissement du potentiel des effectifs, le développement de l’industrie de la connaissance, et la chose la plus importante — l’élévation continuée du niveau de vie dans la région.